Chief Executive Officer (CEO)

Separateur3points

Chief Executive Officer (CEO)

Dans le monde du travail actuel, les entreprises sont confrontées à des enjeux économiques, sociétaux, et environnementaux très forts. Elles connaissent la concurrence liée à leur business, la guerre des talents, la nécessité de faire des économies (en période d’inflation notamment), de réduire leur empreinte carbone, d’être proactives sur les questions de qualité de vie au travail (QVT) et plus globalement d’enjeux RSE.

En haut de la pyramide de l’organisation, le Chief Executive Officer (CEO) de l’entreprise est en première ligne pour relever tous ces défis, avec ses équipes. Il définit et pilote la stratégie de l’entreprise, et pour cela, il a besoin de compétences et de qualités bien particulières. Enoa vous dit tout sur le poste de CEO !

Les différents intitulés de poste pour un Chief Executive Officer 

  • Chief Executive Officer
  • CEO
  • Président Directeur Général
  • PDG
  • Directeur Général
  • DG

Le rôle du Chief Executive Officer dans l’entreprise

Pour imager quelque peu les choses, dans l’entreprise, le Chief Executive Officer (CEO) est le capitaine du navire. Il est celui qui dirige le vaisseau, mais pas seulement…

Actionnaires et collaborateurs attendent de lui qu’il soit également garant de la pérennité de l’entreprise, de l’évolution de celle-ci (dans le bon sens), qu’il soit présent pour louer les réussites et apporter des solutions et du soutien lorsqu’il y a des moments difficiles.

On attend du CEO, à la direction de l’entreprise, qu’il ait une vision claire de la stratégie (à court, moyen, long terme) et qu’il partage des objectifs tout aussi clairs aux salariés.

Le Chief Executive Officer est également là pour donner le cap de la politique managériale, des actions de l’entreprise en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Le CEO, ou PDG, a par ailleurs pour rôle d’être l’image de la société auprès des collaborateurs, des actionnaires, des partenaires, des clients, du grand public… Cela suppose qu’il prenne régulièrement la parole auprès des collaborateurs, qu’il réponde à des interviews (en interne et à l’externe), qu’il intervienne dans des conférences, qu’il s’entretienne régulièrement avec des investisseurs, des partenaires potentiels, et bien sûr avec les actionnaires et/ou au siège à qui il rend des comptes régulièrement.

Comptable des résultats de l’entreprise qu’il dirige, il est aussi responsable de toutes les actions réalisées au sein de celle-ci – il en est, de fait, le représentant légal.

Les missions du CEO

Une fois sa stratégie établie, le Chief Executive Officer est en lien constant avec le top management pour s’assurer, non seulement que sa stratégie est la bonne, mais qu’elle donne les résultats escomptés.

En permanence, il a l’œil sur les finances de l’entreprise. Il chapeaute bien sûr la partie commerciale, le marketing, la partie produit… S’agissant des ressources humaines, il a également son mot à dire : recrutement, évolution de carrière des collaborateurs, rien ne se fait réellement sans son accord.

Qu’il soit à la tête d’une start-up ou d’une très grande structure, le CEO a également pour mission d’insuffler de la motivation dans les équipes. On attend de lui qu’il démontre son implication à chaque instant. Pour cela, il doit, entre autres, apporter son aide régulièrement ! Un prospect qui a besoin d’être convaincu ou rassuré ? Un arbitrage à faire sur la gestion des payes ou sur une manière d’aborder la communication de l’entreprise ? C’est vers le CEO, ou DG, que l’on se tourne.

Dans son métier, le Chief Executive Officer doit enfin avoir l’œil sur les tendances du business, sur les évolutions à prévoir, les profils dont l’entreprise aura besoin demain, les technologies dans lesquelles investir.

Les hard skills et les soft skills du CMO

Ses hard skills

Compétences en gestion

Compétences en commerce

Compétences en marketing

Compétences en management

Ses soft skills

Leadership

Capacité à prendre des décisions

Résistance au stress

Capacité d'écoute et bienveillance

Capacité à prendre des risques

Facilités à communiquer

Son parcours

Le CEO est très souvent issu d’une formation de niveau bac +5, ou plus, réalisée en école de commerce ou en université. Aucune formation spécifique ne prépare cependant à ce poste, et de nombreux parcours sont possibles. Certains CEO ont gravi les échelons un à un. D’autres ont un profil d’entrepreneur. Tous ont en commun d’avoir su saisir les bonnes opportunités au bon moment.

Son rattachement hiérarchique

  • Le Chief Executive Officer rend des comptes au conseil d’administration (qu’il préside), aux actionnaires de la société s’il y en a, et/ou au siège de la société.

Son salaire

En France, le Chief Executive Officer gagne entre 80K€ et 150K€ par an, en rémunération fixe (selon la taille de l’entreprise). À cette rémunération, s’ajoute généralement une part variable, liée aux performances de l’entreprise.

 

Retrouvez toutes nos fiches métiers ici

Separateur3points